Les logiciels de TAO versus les traducteurs professionnels

Les logiciels de TAO versus les traducteurs professionnels

Les progrès technologiques bouleversent le monde du travail. Dans certains métiers, les machines ou l’intelligence artificielle remplacent d’ores et déjà l’activité humaine : en France, les caisses automatiques se substituent à certains caissiers, en Asie, des restaurants utilisent des robots comme serveurs… Qu’en est-il dans le secteur de la traduction ? Les logiciels de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur) vont-ils à court terme prendre la place des traducteurs professionnels ? Voici la réponse !

Le principe d’un logiciel de traduction assistée par ordinateur (TAO)

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, un logiciel de TAO n’effectue pas la traduction à la place d’un professionnel du secteur ! Son rôle est de faciliter et d’optimiser le travail du traducteur pour produire plus rapidement une traduction plus qualitative.

Ne pas confondre traduction assistée par ordinateur et traduction automatique

Ne confondez pas traduction assistée par ordinateur et traduction automatique (“Machine Translation” en anglais) : il y a bien une différence fondamentale entre les deux pratiques !

L’outil de traduction automatique le plus connu est Google Translate : le contenu est entièrement traduit par un logiciel à partir des contributions des utilisateurs et d’un dictionnaire initial. Le résultat obtenu permet de comprendre le sens général d’un texte sans pour autant qu’il soit utilisable tel quel. En effet, même si c’est un bon moyen de se faire une idée sur un texte quelle que soit la langue source ou la langue cible, il reste des approximations et des inexactitudes, inacceptables pour un document professionnel. La post-édition (l’activité qui consiste à remanier un texte prétraduit automatiquement) est donc plus longue et plus fastidieuse.

Le saviez-vous ? Systran Translate est un autre outil de traduction automatique, disponible en ligne gratuitement.

Le principe d’une TAO est différent : le traducteur professionnel s’aide d’un logiciel pour réaliser la meilleure prestation dans les meilleurs délais. Grâce à l’utilisation de cet outil, la qualité de la traduction est irréprochable.

Véritable plateforme opérationnelle, le logiciel de TAO crée un environnement de travail idéal pour le traducteur :

  • Une base de données linguistiques est constituée au cours de chaque traduction, spécialisée ou non, et s’enrichit avec les nouveaux textes traduits. Chaque segment source et cible d’une précédente traduction est enregistré. Il s’agit de la mémoire de traduction. Le logiciel reconnaît automatiquement les segments similaires et peut proposer la traduction stockée.
  • Une gestion terminologique permet de chercher des termes et leurs spécificités (genre, définition…) enregistrés dans une base de données. Le traducteur se constitue ainsi son propre glossaire multilingue dans son domaine.

Bon à savoir : en 2011, Anne-Marie Taravella a mené une étude sur les technologies langagières à Gatineau (Canada), Elle distingue :

- L’outil de TAO, une technologie langagière active grâce à laquelle “un utilisateur peut générer de l’information langagière et la modifier, ou obtenir une traduction à partir de sources modifiables”.

- La traduction automatique, une technologie langagière passive grâce à laquelle “un utilisateur peut consulter de l’information langagière, sans la modifier, ou obtenir une traduction à partir de sources non modifiables”.

Les 6 avantages de la TAO

Un outil de TAO offre de réels avantages aussi bien pour le traducteur que pour le client, notamment lorsqu’il s’agit de traduire de gros volumes :

  • 1. Cohérence terminologique. Les contenus sont harmonisés, même s’ils sont traduits par plusieurs professionnels ! Les abréviations, les noms de produits et la terminologie spécifique utilisés dans l’ensemble des documents multilingues sont toujours traduits de la même manière.
  • 2. Gain de temps.Grâce à la mémoire de traduction, l’outil de TAO permet de réduire les délais de traduction, puisqu’un contenu récurrent n’est traduit qu’une seule fois. Il booste la productivité du traducteur !
  • 3. Économie pour les clients. Non seulement les délais sont réduits, mais également les coûts ! Le traducteur passe moins de temps sur sa prestation et réutilise des éléments déjà traduits. Il facture donc à un taux inférieur les segments stockés provenant de traductions précédentes.
  • 4. Contrôle qualité performant. Un logiciel de TAO propose d’autres fonctionnalités comme la correction automatique, la signalisation des erreurs grammaticales, des dictionnaires on-line, Le contenu traduit est hautement qualitatif, sans aucune coquille.
  • 5. Adaptabilité. La plupart des outils de TAO permettent d’utiliser toutes sortes de fichiers sources et de formats.

6. Gestion de projets.Certains logiciels permettent de travailler sur plusieurs projets multilingues à partir d’une même interface pour en faciliter la gestion.

Les différents outils de TAO

Il existe plusieurs logiciels de traduction assistée par ordinateur. Pour aider le traducteur professionnel ou l’agence de traduction à faire un choix, voici un point sur ces différents outils de traduction.

EN SAVOIR PLUS : Guide : Les logiciels d'aide à la traduction

Les outils de TAO payants

Les meilleurs outils de traduction assistée par ordinateur sont assez coûteux, car ils proposent de multiples fonctionnalités bien utiles pour un traducteur professionnel.

Voici les 3 principaux logiciels de TAO :

  • SDL Trados Studio. Il est le leader en la matière sur le marché. Cette solution complète comprend une base terminologique et une mémoire de traduction. Cette suite logicielle d’envergure est compatible avec de nombreux formats (comme Microsoft Office, OpenOffice…), même les plus récents, pour permettre de conserver la mise en page du document source.
  • MemoQ. Ce logiciel de TAO est apprécié pour sa simplicité d’utilisation. Il associe un outil de gestion terminologique et de traduction. Sa version gratuite sans toutes les fonctionnalités peut suffire pour de petits travaux.
  • Déjà Vu. Comme ses concurrents, cet autre outil de TAO propose des fonctions de mémoire de traduction et de gestion terminologique, même s’il est moins complet et moins puissant. Son interface est personnalisable et conviviale grâce à un système d’onglets.

Les logiciels de TAO gratuits

Ces outils de TAO gratuits ne s’adressent pas à des traducteurs qui travaillent régulièrement avec des agences (ni aux fournisseurs de services linguistiques eux-mêmes !), mais plutôt à des débutants en traduction à petits budgets.

Voici des solutions gratuites de traduction assistée par ordinateur :

  • Omega T. Ce logiciel open source propose une large gamme de fonctionnalités avec une interface simplifiée adaptée à des utilisateurs peu familiers de ce type d’outil. Il fonctionne sous Windows et Mac.
  • ForeignDesk. Lui aussi open source, ce logiciel produit par la société Lionbridge est une alternative gratuite acceptable comme outil de TAO même si son interface est un peu vieillotte. Fonctionnant sous Windows, il propose un environnement de traduction intégré (gestion de la terminologie, utilisation des mémoires de traduction et des glossaires, aide à la traduction, visualisation contextuelle).

Les logiciels de TAO ne sont rien sans les traducteurs !

Si les traducteurs professionnels et les agences de traduction performent grâce aux logiciels de TAO, la réciproque est vraie ! Des outils avec une mémoire de traduction ne peuvent pas seuls traduire un texte. Cette opération nécessite l’intervention humaine !

EN SAVOIR PLUS : Méthodologie : Le rôle du chef de projet en traduction

Les limites des outils de traduction assistée par ordinateur

Les outils de TAO sont performants, mais ils ne remplacent pas la sensibilité et l’intelligence humaine pour trouver la bonne traduction !

Ils ne sauraient restituer :

  • Des références culturelles, indispensables dans toute bonne prestation de traduction ou de localisation
  • Des jeux de mots ou des traits d’humour
  • Les nuances d’une langue (ironie, etc.)
  • Des émotions (comme c’est le cas dans la traduction touristique).

Les atouts du traducteur professionnel

Une bonne agence de traduction utilise les logiciels de traduction assistée par ordinateur, car ils améliorent le processus de traduction et la productivité de leurs équipes de traducteurs experts,

Mais seuls les professionnels peuvent mettre leur savoir-faire humain au service des contenus à traduire :

  • Grâce à leur connaissance culturelle d’un pays, ils adaptent les contenus traduits pour les rendre compréhensibles et conformes aux attentes du public cible. Ils pratiquent la localisation avec précision en adaptant les références culturelles, géographiques, artistiques… C’est indispensable pour faire passer les bons messages !
  • Ils maîtrisent la langue cible, puisqu’il s’agit de leur langue maternelle. Ils peuvent ainsi produire des traductions de qualité et restituer les nuances linguistiques des contenus. Quels que soient les documents traduits, les publics étrangers visés ont une bonne expérience utilisateur.

Pour bien faire son métier, un traducteur ne peut ignorer l’existence des logiciels de traduction assistée par ordinateur. Ces outils technologiques facilitent son travail et lui permettent d’améliorer sa prestation de traduction. Mais rien ne remplace l’expertise humaine. Les traducteurs professionnels ont encore de beaux jours de travail devant eux…