Que valent vraiment les logiciels d’aide à la traduction ?

logiciels-tradution.png

Pour répondre toujours mieux aux exigences croissantes des entreprises à vocation internationale, l’industrie de la traduction doit se doter de moyens toujours plus performants. Mais dans la diversité des outils et logiciels de traduction, comment opérer les bons choix ?

Qu’est-ce qu’un logiciel d’aide à la traduction ?

Avant toute chose, quelle est la différence entre traduction automatique (TA) et traduction assistée par ordinateur (TAO) ? La traduction automatique (TA) consiste à réaliser la traduction d'un texte ou d'un contenu audio entièrement grâce à un logiciel, sans faire appel à aucune intervention humaine. En revanche, la traduction assistée par ordinateur (TAO) consiste en une traduction réalisée par un traducteur aidé par un logiciel.

Parfois décriée pour ses traductions parfois approximatives, la traduction automatique (telle que réalisée par Google Traduction) peut offrir malgré tout certains avantages. Imprécise, parfois inexacte, elle permet en outre d’appréhender globalement et en temps réel de grands volumes de textes. Un bon moyen, pour le grand public, de se faire une idée rapide d’un contenu web par exemple, quelle que soit la langue source.

Les logiciels de traduction, un plus pour les traducteurs

Dédiés aux professionnels de la traduction, les logiciels d’aide à la traduction peuvent se regrouper en plusieurs familles :

Logiciels de mémoire de traduction

Ces logiciels de traduction reposent sur l’exploitation d’une base de données linguistiques qui enregistre chaque segment de traduction afin qu’il puisse être réutilisé ultérieurement. En reconnaissant automatiquement des segments source similaires, le logiciel propose la traduction déjà effectuée et emmagasinée dans la base de données.

Avantages : Une traduction plus rapide, en particulier pour les gros volumes ou pour les traductions menées pour un même client dans le temps grâce à la mémoire de traduction.

Gestion terminologique

Les programmes de gestion terminologique sont des outils de traduction qui permettent de rechercher dans une base de données des termes enregistrés (ex. : nom d’une produit, slogan d’une marque) et les règles sur leur utilisation (genre, description, typographie spécifique).

Avantages : Des traductions de meilleures qualité grâce à l’homogénéité des expressions utilisées tout au long d’un document ou à travers la communication globale d’une entreprise dans le temps.

Aide à la traduction opérationnelle

Des logiciels de traduction parmi lesquels les correcteurs d’orthographe, les correcteurs de grammaire, les dictionnaires on-line, les logiciels de gestion de projet adoptés par les grandes agences de traduction (comme Tradulog créé en 1997 par le groupe Tradutec), etc.

Coups de coeur de la rédaction : memoQ et Trados

MemoQ est un environnement complet de localisation qui comprend un outil de traduction, de gestion terminologique. MemoQ est aussi capable de traiter plusieurs fichiers simultanément. Compatible Word et Power Point (et plus globalement, avec Microsoft office), Indesign, frameMaker, xml, html, RESX, java, etc, il permet de conserver la mise en page et le format du document source.

Parmi les leaders du marché, on compte aussi SDL Trados Studio. Cet outil de TAO (traduction assistée par ordinateur) associe à sa mémoire de traduction un large éventail de fonctions pour améliorer la productivité des traducteurs et faciliter la révision de projet.

Bien sûr les logiciels de traduction sont précieux pour les traducteurs professionnels : meilleure qualité de la traduction du texte source, cohérence et congruence des contenus grâce à la mémoire de traduction, optimisation des mises en pages… Avec la traduction assistée, tout le monde y gagne ! Plus productifs, les traductions sont plus rapides. Mieux, le client final économise toutes les expressions déjà traduites et enregistrées en mémoire. Plus vite, mieux, moins cher !